Qu'est ce que l'Ostéopathie ?

Définition et Principes.

Définition :

L’ostéopathie est l’art de diagnostiquer et de traiter, par la main, les dysfonctions de la micro mobilité des tissus du corps, qui entraînent des troubles fonctionnels pouvant perturber l’état de santé.

L'ostéopathie est une médecine non conventionnelle qui se veut à la fois préventive et curative, créée vers 1874 par le médecin américain Andrew Taylor Still (1828-1917), essentiellement fondée sur des techniques manuelles visant à la conservation ou la restauration de la mobilité des différentes structures de l'organisme, l'ostéopathie, considérant que toute perte de mobilité naturelle des organes les uns par rapport aux autres apparaît au niveau des muscles ou tendons, des viscères, du crâne ou des enveloppes (fascia) et induit des dysfonctionnements.


Principes :

L'unité du Corps

Le corps tout entier est un ensemble.
Dès qu’une de ces structures présente une perturbation dans son fonctionnement, cela peut avoir des répercutions sur d'autres structures situées à distance par le biais des différents tissus.

La structure gouverne la fonction

Comme deuxième principe, Still a établi que les structures du corps et les fonctions qu’elles doivent remplir sont interdépendantes.
Le bon fonctionnement de la charpente est nécessaire afin de conserver la liberté de mouvement des tissus.
Dès qu’une structure qui compose le corps humain commence à perdre de la mobilité, la fonction qu’elle est sensée remplir pleinement est perturbée, diminuée, entraînant un trouble fonctionnel.

Principe d'autoguérison

Le corps dispose de nombreux systèmes de réparation, adaptation, défense ou compensation.
L'ostéopathe ne fait que stimuler ces facultés d'auto guérison chez le patient. Les ostéopathes fondent leur réflexion sur les conditions qui ont mis ces moyens en défaut, et tentent de lever l'obstacle.

Loi de l'artère

Un organe est capable de fonctionner normalement pour peu que sa vascularisation soit correcte.
La libre circulation du sang assure donc le bon fonctionnement des systèmes de l’organisme.



La Dysfonction Ostéopathique

La dysfonction ostéopathique est une réaction mécanique et physiologique d’une structure du corps en réponse à une agression. Cette dernière peut être un traumatisme, des efforts répétés, un trouble de la posture, une maladie, un stress psycho-émotionnel ou des facteurs environnementaux (mauvaise alimentation, mauvaise hygiène de vie, pollution,...)...

Elle s’accompagne inexorablement d’une restriction de la mobilité de la structure concernée.

Par le lien des corrélations tissulaires, cette restriction de mobilité retentira à distance sur une ou plusieurs structures.
Le corps tentera alors de s’adapter en compensant au mieux par le biais d’une ré-équilibration de sa structure (réaction mécanique au niveau des articulations) et / ou d’une modification de ses fonctions (réaction physiologique aux niveau des organes).

Le corps possédant ses propres mécanismes de régulation, la dysfonction peut se résorber naturellement, sans l’intervention extérieur de l’ostéopathe. Le structure incriminée retrouve alors sa pleine fonction et sa totale mobilité.

Lorsque ces mécanismes sont dépassés, qu’ils n’arrivent pas à réguler cette dysfonction, le corps décompense peu à peu, le trouble fonctionnel perdure. Le trouble fonctionnel peut être alors à l’origine d’une maladie qui se déclarera ultérieurement.

L’action de l’ostéopathe est par conséquence curative et également préventive.



Retour en haut de page